[Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Jim_Dude le Sam 4 Mai - 12:04

Bienvenus dans cette nouvelle chronique bebe



On va remonter un peu le temps, encore une fois... entrez, y'a encore un peu de place! Direction l'après guerre, en 1948, à Memphis. Une voix se fait entendre sur les ondes de KWEM, un ptit gars de 23 ans qui joue au Disc Jockey sous le nom de Beale Street Blues boy. Qu'il abregera plus tard en Blues Boy, pour en fin ne garder que les initailes : BB...


Riley B. "BB" King est né à Itta Bena dans le Mississippi le 16 septembre 1925, dans une famille très pauvre. Nora, sa mère fut dans l'obligation de le confier à la grand mère du nourisson : Elnora Farr, qui fut à la base de sa culture musicale. Il vécu sa jeunesse dans les plantations de coton, allant souvent à la messe, pour jouer du gospel et pour récupérer quelques sous. En 1927, il s'essaie à l'auto-stop et rejoint Memphis, où il continuera de jouer dans la rue mais la pauvreté faisait rage, et ce ne fut pas extrêmement concluant. On le retrouve donc sur les ondes en 1928, en tant que DJ sa voix et son style furent un succès total et en 1949 il fait la route jusque dans l'Arkansas et joue sur les planches d'un club de jazz : le Twist Arkansas. C'est là que la légende naquit:



Le concert touche presque à sa fin, deux hommes commencent à se battre au fond de la salle. L'un d'eux renverse une lampe à pétrole et le feu prit avant de se propager à une vitesse folle à travers le club. "Tout le monde courrait pour sa vie, meme BB" expliqua le King. C'est une fois à l'exterieur qu'il se rendit compte qu'il avait oublié sa guitare, et il savait qu'il lui faudrait quelques mois pour réunir les sous pour la racheter... Il se rua à l'intérieur, en quete de sa fidèle compagne. Le lendemain matin, il apprit que les deux hommes s'étaient battus pour une fille nommée Lucille. Il expliquera "C'est le nom que j'ai donné à mes guitares, pour me rappeler de ne PLUS JAMAIS FAIRE de trucs aussi betes". Depuis, toutes les guitares en possession de BB King s’appellent Lucille.



Il commenca enregistrer en 1949, et durant les années 50 il produit plusieurs titres incontournables du Rythm'n'Blues tels que Everyday I Have The blues, Sweet Sixteen, Sweet Little Angel, Three O'Clock Blues...


(Extrait du Live At Kinshasa en 1974, pour la promotion d'un match de Mohammed Ali. Un de ses plus beaux concerts, à mes yeux)

Entre 1951 et 1985, il enchaîna les plus gros succès, apparaissant 74 fois dans les classements du Billboard, participant au premieres parties des Rolling Stones. The Thrill Is Gone en 1969 fut son plus gros succès. En 1990 il recut la médaille présidentielle des arts, de la main de George Bush (père).

Son style, un savant mélange de Blues, de Funk, de Jazz, et de R'n'B fait encore bouger les foules. Diabetique et vieillisant, il entama sa tournée d'adieux en 2006 (notamment avec Gary Moore R.I.P), et lors d'une conférence, un journaliste lui demanda "Est ce que c'est votre derniere tournée d'adieu?" Il répondit " Un de mes acteurs préférés est écossais, il s'appelle Sean Connery. La plupart d'entre vous le connaissent dans son rôle de James Bond, 007. Un de ses films s'appelle Never Say Never Again". En effet, personne ne s'attendait à le voir au crossroad festival en 2010, ni même au Grand Rex en 2012.

Le king du Blues coule des jours heureux, à 86 ans, avec toujours la meme joie de vivre, la meme gentillesse et la meme sensibilité.


(Extrait de Montreux 1992, un autres de ses meilleurs concerts)



C'est ainsi que s'acheve cette chronique, qui est plus un hommage qu'autre chose...J'avoue que c'est assez concis pour un homme de cet envergure, mais il est assez connu aujourd'hui encore, je n'ai pas vu l'utilité d'entrer plus dans les détails. (Vous pouvez toujours en demander si vous en voulez Wink )
J'espere que ca vous a plus, et n'oubliez pas que je vous aime ;D

Jim_Dude
Colon

Messages : 73
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Vers l'infini et au delà

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Seby le Sam 4 Mai - 13:47

bravo
Toujours aussi bon à entendre, B B King !
Blues-man de légende, guitariste de légende guitare

_________________
J'me sens coupable d'avoir été dans une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures que l'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu.
- Thiefaine
avatar
Seby
Zikotonaute

Messages : 5447
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 41
Localisation : Système solaire

Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/seby_la_mouche

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Invité le Sam 4 Mai - 14:33

Très belle chronique à nouveau ! bisou
Je n'avais jamais entendu cette histoire de "Lucille". ^^


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Jim_Dude le Sam 4 Mai - 16:19

Merci !!

Lucille est indissociable de BB King!!! Je sais pas quel modele c'était à l'époque... (peut etre déjà une Es-345? )

Jim_Dude
Colon

Messages : 73
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Vers l'infini et au delà

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Jim_Dude le Sam 4 Mai - 16:23

Cette vidéo, trop de légendes sur scene...
Albert King, Etta James, Stevie Ray Vaughan..... <3

Jim_Dude
Colon

Messages : 73
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Vers l'infini et au delà

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Invité le Dim 5 Mai - 0:15

Yeah, Phil Colins, Eric Clapton, awww :3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Les Chroniques Du Blues N°7] - B comme Blues

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum